LM100 | Andrea Illy

 

Pour Andrea Illy, une tasse de café n’est pas une boisson. C’est un mode de vie créatif. « C’est une expérience absolue. Et c’est quelque chose de polysensuel. Cela implique la vue, l’odorat, le goût et le toucher. Tout, en fait. » Président d’illycaffè, la société de café internationale, il ne se voit pas comme un simple homme d’affaires. C’est un chimiste, un philosophe, un pionnier.

La « culture café » – le bar ou café, la tasse, le café en lui-même – n’offre pas seulement un cadre propice à la créativité, mais la confection et la dégustation d’un expresso sont des actes créatifs en eux-mêmes. Utiliser une cafetière, sentir et moudre les grains, verser l’expresso dans la tasse qui semble faite pour lui… Pour Andrea Illy, « c’est tout un rituel. » La dégustation d’un expresso intègre la culture du plaisir, la culture de la créativité et la culture de la contemplation dans une simple petite tasse.

La beauté de la tasse elle-même est alors fondamentale et, il y a quinze ans, la société a commencé à travailler avec des artistes contemporains pour concevoir des tasses comme de véritables œuvres d’art. C’est ce qu’explique Andrea Illy : « Le café, c’est le corps ; la tasse, c’est la robe. Et la robe se doit d’être magnifique. » Faisant réaliser une série de tasses à expresso et cappuccino griffées en édition limitée, illycaffè y a intégré l’œuvre d’artistes tels que Louise Bourgeois, David Byrne, Francis Ford Coppola, Federico Fellini, Jeff Koons, Michael Lin, Nam June Paik, Robert Rauschenberg, James Rosenquist et bien d’autres noms.

Au sein du LM100, Adrea Illy a pour rôle d’offrir cette expérience du café aux hôtes des établissements Le Méridien. Dans son Italie natale, « tout le monde va au café, et plusieurs fois par jour. » Et d’ajouter : « C’est le temple de l’expresso. » Adrea Illy a aidé Le Méridien a importer cette « culture café » dans ses hôtels à travers les bars et cafés Le Méridien et les dégustations de café durant l’« Heure créative » Le Méridien.